Point sur le congé maternité de la femme freelance

Sujet qui va beaucoup intéresser les futures mamans entrepreneuses : le congé maternité et les allocations journalières de maternité lorsqu'on attend un bébé et qu'on travaille à son compte.


C'était un point qui m'inquiétait beaucoup avant de tomber enceinte car je ne savais pas bien à quoi j'aurais le droit. Moi et l'administratif ça fait 2 et j'ai souvent du mal à comprendre ou même à réclamer lorsque quelque chose m'est dû. J'ai donc tenté de m'informer un maximum pour ne pas me retrouver sans rien le jour où bébé sera là. Il s'avère que la Sécurité Sociale des Indépendants fait plutôt bien les choses avec une réactivité assez impressionnante pour un organisme de ce type. Vous recevez à la maison un livret qui vous explique tout et qui contient différents feuillets à faire remplir par votre gynécologue / médecin traitant à différentes étapes de votre grossesse pour bénéficier de vos droits.


Point sur le congé maternité de la femme freelance

Les conditions


Pour bénéficier des allocations maternité, il faut avoir créer son activité au moins dix mois avant la date présumée de l'accouchement. Dans mon cas, j'étais en microentreprise depuis presque deux ans déjà donc aucun soucis de ce côté-là. La Sécurité Sociale des Indépendants demandait aussi d'être à jour de ses cotisations sociales auprès de l'URSSAF mais cette règle n'est plus d’actualité depuis le 1er janvier 2019 (je vous conseille toutefois de TOUJOURS payer vos cotisations à temps, ça vous évitera bien des problèmes inutiles).


Le montant des allocations sera calculé en fonction de votre revenu annuel :

- un montant unique si votre CA est supérieur à 3919,20 € par an

- un montant unique si votre CA est inférieur à 3919,20 € par an


N.B. : les montants des prestations reçues que j'indiquerai dans l'article sont ceux dans le cas où votre CA est supérieur à 3919,20 €.



2 prestations pour interrompre son activité


Allocation forfaitaire de repos maternel


Cette première aide permet de réduire son activité sans devoir s'arrêter complètement. Elle est versée en deux parties, la première au début de l'arrêt de travail, la seconde à la naissance de bébé.


Montant : 3377 €


Cette prestation est bénéfique lorsque vous commencez à fatiguer et avoir du mal à suivre le rythme. Pour permettre à ma fille de mieux se développer dans mon ventre, j'ai dû me reposer un maximum sur le côté gauche dès le mois de mars (je devais accoucher en juillet). Je peux vous dire que j'avais dû mal à me mettre au travail, autant physiquement que psychologiquement. J'ai donc pu réduire ma charge de travail sans avoir une trop grosse baisse de revenus.


Point sur le congé maternité de la femme freelance

Indemnité forfaitaire d'interruption d'activité


En plus de l'allocation de repos maternel, nous avons le droit à une indemnité journalière de maternité, à condition de cesser toute activité pendant 8 semaines dont 6 semaines après l'accouchement.


Montant : 55,51 € / jour, à multiplier par le nombre de jours d'arrêt


Entre la naissance de ma fille le 3 mai et ma reprise le 16 septembre, j'ai reçu 7882,42 € d'indemnité forfaitaire d'interruption d'activité. soit environ 1751 € par mois, ce qui est vraiment très correct et qui permet de profiter de son bébé sans trop se soucier du travail qui est en attente.


Mon retour


Je suis au final très satisfaite des prestations auxquelles j'ai eu le droit et il faut dire que la sécurité sociale des indépendants est très réactive pour répondre aux questions et pour effectuer les paiements en temps et en heure.

Alors mesdames freelance, soyez rassurées, vous ne serez pas sans rien durant ces mois de couvade et vous pourrez repartir de plus belle le moment venu !


À bientôt,

Blandine



© 2020 Blandine Muller | Mentions légales