Concilier grossesse et entrepreneuriat


Vous le savez sans doute déjà, j'attends un petit bébé soleil pour le mois de juillet. A l'heure où je vous écris, j'ai déjà fais la moitié de ma grossesse (!) et je peux vous parler de mon expérience de futur maman freelance.


Le premier trimestre


Il ne fut pas de tout repos ! Je fais partie des femmes qui ont connu la fatigue et les nausées durant les trois premiers mois de grossesse. Déjà qu'en temps normal je suis une couche-tôt, là c'était encore pire. C'est simple, le soir, entre les nausées et la fatigue, la seule chose qui me soulageait était d'aller me coucher et de dormir. Fini les soirées en amoureux, j'ai complètement hiberné. Les débuts d'après-midi ont également marqué une première dans ma vie : la découverte des siestes ! J'avais un tel coup de barre après le repas que j'étais obligée de faire des micro-siestes pour pouvoir repartir l'après-midi. Et quelle chance de pouvoir le faire, j'imagine que les mamans salariées ne peuvent pas forcément se permettre ça. Cela a été une vraie bénédiction de pouvoir organiser mon emploi du temps comme je le voulais, de pouvoir m'accorder des temps de pause et de pouvoir m'écouter. Ma quantité de travail n'était pas énorme à ce moment-là, j'étais dans une période creuse au niveau des contrats mais en même temps, heureusement, car j'ai pu ralentir le rythme de façon considérable et ainsi me reposer au maximum pour entamer le deuxième trimestre.


Concilier grossesse et entrepreneuriat

Le reste de la grossesse


Actuellement à 22 semaines d'aménorrhée, je me sens vraiment bien, même si je dois avouer que je suis quand même plus fatiguée qu'hors grossesse. Mes soirées ne sont toujours pas bien folles et il m'arrive de me coucher très tôt pour récupérer. Le matin, je me lève vers 8h et commence à travailler vers 9h, un bonheur de pouvoir vivre à ce rythme. Depuis janvier, j'ai néanmoins beaucoup plus de travail et cela demande une organisation pour gérer tous les projets en même temps. Pour l'instant, ça roule bien comme ça, je n'ai pas de soucis particulier, je continue à être active grâce aux longues balades avec toutou que j'effectue deux fois par jour. Du coup, mon travail pendant la grossesse et hors grossesse est exactement pareil et je ne vois aucun changement sur ma capacité de gestion ou sur mon efficacité.


Et quand bébé sera là ?


La grande question... comment faire pour continuer mon activité à l'arrivée de bébé ? Déjà, j'ai prévu de prendre les deux mois d'été pour profiter avec mon chéri et notre petit bout. C'est tellement important pour moi de savourer ces instants et d'être là, pleinement, pour ce petit être qui demandera beaucoup d'attention. Je reprendrais tranquillement le travail en septembre et tâcherai de composer avec les besoins de bébé et les projets de mes clients. J'ai la chance de travailler de la maison et nous avons décidé de ne pas choisir de mode de garde pour l'instant : c'est donc moi qui vais m'occuper de mon tout petit et de ma petite entreprise, du moins la journée puisque le papa pourra prendre le relais à son retour du travail vers 17h. On verra au fil des mois comment ça se passe, si je suis débordée ou pas, si j'ai suffisamment de travail ou pas, etc...


Concilier grossesse et entrepreneuriat

En tout cas j'ai tellement hâte de découvrir cette nouvelle aventure, ce nouveau rôle de maman ET de femme entrepreneuse. Je sais que la vie est bien faite et qu'elle place sur notre chemin que ce dont on est capable de gérer. Je suis sereine quant à la suite et je suis sûre que je trouverai rapidement mes marques avec bébé ! Si des (futures) mamans entrepreneuses me lisent, je serai ravie d'avoir votre retour d'expérience sur ce sujet ! N'hésitez pas à m'écrire pour qu'on en discute.


A très vite,

Blandine

Créatrice d'identités visuelles authentiques pour les entrepreneurs passionnés, éthiques et responsables.

BLANDINE AIME

Services

Qui suis-je ?

INFORMATIONS

Mentions légales

© Blandine Aime par Blandine Muller | Tous droits réservés